L’accueil extrascolaire francophone bruxellois

dimanche 7 novembre 2010
par  Alain Dubois
popularité : 11%

L’analyse montre que les communes qui offrent le meilleur accueil combinent une implication forte des pouvoirs publics locaux et des associations implantées sur le territoire communal. Globalement, l’accueil extrascolaire associatif est insuffisamment subventionné. Cette analyse réalisée par Alain Dubois est disponible dans le respect du droit d’auteur.


Documents joints

PDF - 329.7 ko
PDF - 329.7 ko